ASC Ducos - Handball Club

SAISON 2022 - 2023

S'INSCRIRE AU CLUB

LES ARCHIVES

L'AGENDA

Gagné ou Perdu ?

SG 1 : Pas encore prêt !

Un manque d’infrastructures pour préparer correctement le groupe, des joueurs qui intègrent l’effectif sur le tard,

la  blessure d’un cadre de l’équipe, deux changements coup sur coup du jour de la rencontre et une bonne part des ingrédients sont réunis pour faciliter la tâche d’un des ténors du championnat PréNationale.

On savait l’USC Citron bien en jambes après sa victoire en finale de la Coupe des As face à l’Etoile de Gondeau (31-18) il y a deux semaines et notre équipe ne se présentait donc pas dimanche après-midi au gymnase de Coridon avec la casquette de favori.

Le sept majeur aligné par Gilles Mazarin rentre bien dans son match (9′ : 4-3) mais la supériorité numérique (exclusion de MORMIN Didier) n’est pas exploitée par les Ducossais qui font égale avant de concéder immédiatement après le premier break ( 11’16 : 5-3). Malgré un but de notre vaillant Fernand OLIVIER, les Citronnais exploitent parfaitement les ballons trop rapidement perdus par les verts pourtant courageux en défense (15’39 : 11-4).

Bien en place autours d’Anthony MITRAIL, les partenaires du jeune Fredérick VOYER récupèrent des ballons malheureusement, très mal exploités et ce sont bien les joueurs de Laurent Carriel qui se présentent trop souvent seuls face à notre gardien (25′ : 18-9).

Sous la baguette de Karl Japel, la jeune classe Ducossaise, montre un autre visage dans les 5 dernières minutes de cette première mi-temps en infligeant au Foloyais un 4-1 plein de promesse au vu du nombre de ballons perdus.

Mi-temps : 19 – 13.

La seconde période se résume par un cavalier seul des Citronnais qui infligent un indiscutable 19 – 7 à notre équipe, laissant du même coup très peu de place à la prose léchée de votre serviteur (ça mange pas de pain et ça me fait du bien).

La lecture du score (38-20) peut laisser croire à une différence de niveau considérable entre les deux équipes et pourtant avec 37 pertes de balles qui leurs coûtent 22 buts à l’arrivé, nos garçons ne sont pas si loin du niveau de leur bourreau. En effet, des joueurs de talent sont là, la volonté collective se fondre dans un projet de jeu est bien présente et il ne manque finalement pas grand chose pour inquiéter un adversaire prétendant au titre.

On parle d’un peu de patience afin de ne pas rendre à l’adversaire un ballon chèrement gagner après 2 passes, on pense à une meilleure gestion de l’effort de manière à ne pas se « cramer » au bout de 30′ de jeu, on voit un réservoir de joueurs sur le banc, capable de faire souffler les partenaires en préservant au maximum le rendement de l’équipe.

Convaincu du potentiel de son effectif, Gilles Mazarin reste confiant sur la marge de progression de son groupe et au vu de sa vision et de son expérience, nous ne doutons pas que cette équipe nous réserve quelques bonnes surprises sur les prochaines journées.

Pour l’ASC ducos, J&FD