ASC Ducos - Handball Club

SAISON 2022 - 2023

S'INSCRIRE AU CLUB

LES ARCHIVES

L'AGENDA

Gagné ou Perdu ?

U14F : Une défense autoritaire 2.0

Mardi soir, les U14F disputaient leur match en retard de la 9ème journée  contre le Sporting Club Lamentinois en l’absence de Rita, Emmanuelle, Alicya et Franceline, éléments  importants du dispositif Ducossais …

Battues sèchement au match aller (8-23), les Lamentinoises avaient à cœur de montrer leurs progrès et les joueuses de Fredo, Mohanna et Jérémy (nouveau cadre technique du club), comprennent vite dans l’attitude de leur adversaire, que ce dernier n’est pas venu faire de la figuration
Rien d’étonnant à l’image des cadres Lamentinois visiblement switchés en mode guerriers égarés en terrain hostile dés leur arrivée qui en oublient de venir saluer leurs hôtes et restent  dans un coin de Max Soron sans la moindre tentative de contact … Le sourire de Madame Emidof (maman d’Alexandra) fait oublier ce manque de politesse pour laisser place au débat sportif du soir qui s’annonce palpitant !
Un problème d’informatique fait commencer le match 7 minutes en retard (forfait évité de justesse) et dés la première attaque, c’est Lisa sur son aile qui dégaine la première immédiatement imitée par Amandine et Assia (5′ : 5-0).
Si l’attaque trouve des brèches, c’est une nouvelle fois la défense qui attire toute l’attention du public venu nombreux avec un travail de harcèlement de Laëtitia et Maelle qui profite à Maïlys pour l’interception de quelques ballons !
Sur le côté droit, le bras gauche de Mathilde s’améliore de jour en jour (14′ : 8-0) et comme dans les buts, Danäe e concentre parfaitement sur les trajectoires de balles et s’adonne à améliorer ses relances, le premier acte est ponctué d’un 10-1 au tableau d’affichage.
A l’image de Laëtitia et d’Amandine déchaînées, le 2ème tiers-temps est une copie du 1er malgré une défense alignée imposée par la ligue bien moins joueuse.
Le pressing est trop fort, le coach visiteur (BENOIT Lucany) vocifère sur les jeunes arbitres du soir (Laurenza et Laurynn) qui font effectivement quelques erreurs de jugement mais elles ne se laissent pas impressionner et infligent un carton jaune au technicien (21′ : 14-1).
Le niveau de jeu monte encore d’un cran avec l’entrée en jeu de Yéna qui donne plus de volume à une défense déjà quasiment infranchissable pour les visiteuses.  Malgré encore un grand manque d’activité de certains éléments, les Warriors prennent du plaisir à récupérer les ballons et c’est avec 20 buts d’avance (21-2) que les Ducossaises terminent cette 2ème manche.
Dans la saison 3, les choses se gâtent …  Dérèglement climatique sans précédent dû à résultat acquis ? Une Pression du public expressif ? déconcentration notable ? adversaire frustré ? Un ensemble d’ingrédients à l’unisson pour briser tout ce qui a été construit jusqu’à là ?
Bref, la botte est venue taper dans la fourmilière et les Warriors retombent dans leur travers et se transforment en fourmis folles . C’est la foire aux pertes de balles et la fête patronale des tirs ratés (13 ballons inexploités sur ce tiers-temps).
Même s’il est difficile d’empêcher Yéna d’être heureuse de participer autant à la victoire, auteur  d’une magnifique interception autoritaire et d’une relance-passe décisive, il faudra se rappeler que tous les adversaires ne sont pas du même niveau que le SCL (à  commencer par la double confrontation qui attendent les filles contre l’Entente Tivoli-Citron-UJR de Josiane Moricrace).
Le score final (27-3) appelle à saluer la performance de cette équipe qui a su confirmer son identité au travers son projet de jeu (meilleure défense du championnat).
Les Warriors  peuvent encore faire mieux, c’est du moins l’avis de Fredo resté quelque peu sur faim au terme de la rencontre.
Pour l’ASC Ducos Handball, Bambou