ASC Ducos - Handball Club

SAISON 2022 - 2023

S'INSCRIRE AU CLUB

LES ARCHIVES

L'AGENDA

Gagné ou Perdu ?

U16G : Le piège était parfait !

Après la finale U16F remportée par les « Demoiselles de Ducos »,  c’était au tour des U16G de René Serge Manuel de s’exprimer dans cette Finale de Coupe face à l’Espoir de Floréal !

Donnée favorite suite à sa victoire en championnat (28-23), notre équipe devait cependant modifier ses intentions offensives si elle souhaitait éviter de se mettre en danger et remporter cette seconde manche.
Les deux premières minutes que l’on peut classer dans la rubrique « Round d’observation » affiche le choix tactique de l’Espoir de répondre à la puissance de notre base arrière par le choix d’une défense 3-3 avec un premier rideau positionné à 14m de son gardien. De leur côté, les Ducossais laisse deviner l’intention de pratiquer un jeu s’appuyant sur un pivot positionné dans l’axe central venant servir d’appuis pour trouver des solutions directes ou en relais.
C’est pourtant l’arrière droit Kilyann EURANIE qui ouvre le score (2’22) sur un joli et spectaculaire un contre un d’école : « interne/externe avec passage de bras », pour le plus grand plaisir du public, friand des beaux gestes techniques. Toutefois, on sent nos jeunes handballeurs quelque peu empruntés face à cette défense haute (3 pertes de balles) et malgré les 2 arrêts de Noam LOCHE-ERTUS , les bleus parviennent à égaliser (4’13 : 1-1).
Appliqués dans les consignes, les verts s’appuient sur leur pivot pour trouver des solutions de tirs et malgré une transmission de balle plutôt lente entre les joueurs de la base arrière, deux solutions franches (dont une seule n’est transformée) sont trouvées avec Kenny NICOLAS (5’33 : 2-2).
Après quelques phases de jeu infructeuses (7′ : 2-2) et certainement pas complétement convaincus de la stratégie retenue, les joueurs Ducossais oublient leur plan et tentent la pire des solutions : 2 passes, je reçois la balle, j’y vais tout seul en 1×1 …
Et voilà le piège des Foyalais diablement disciplinés, qui commence à se refermer (7’04 : 2-3, 7’27 : 2-4), ce qui n’échappe pas à René-Serge contraint de poser son 1er temps mort (7’45) pour remettre de l’ordre dans la maison. La réaction de Yanaël CAYOL est immédiate (6′ : 3-4) mais le fond de jeu des verts reste bien trop inefficace pour remettre en cause la stratégie retenue par Josiane MAURICRACE (12′ : 4-5).
L’exclusion de Jeunevy VILLERONCE (12’34) est exploitée par Kilian CHATONY qui ramène les deux équipes à égalité (5-5) mais le judicieux temps mort de l’Espoir ruine le notre de reprendre les commandes (14’34 : 5-6).
Loin du schéma tactique initialement prévu, les partenaires de Kerian EUDARIC, persuadés du potentiel de leur supériorité individuelle, arrivent à rester au contact de leur adversaire (18′ : 7-8, 19’16 : 8-9) mais l’unité autours d’un projet commun est de toute évidence, de couleur « bleue ». L’exclusion temporaire du talentueux Nolan SUTTY permet à Kerian EUDARIC et Kilian CHATONY de donner le seul avantage de la partie aux verts (20’14 : 10-9) mais une fois la supériorité numérique terminée, la réaction des jeunes Foyalais est aussi immédiate que terrible : 0-3 !!!
Les jeunes arbitres Brian et Donovan GIRAUDET, excellents dans leur rôle, sifflent la pause sur le score de 10-12 en faveur de l’Espoir de Floréal. Cette première mi-temps nous révèle d’un côté, une équipe pourvue à tous les postes et constituée d’individualités physiquement fortes mais sans fond de jeu. De l’autre, une équipe orchestrée par deux joueurs brillants qui peuvent compter sur des partenaires disciplinés dans un projet commun.
Reste à savoir si les Foyalais vont être capables de tenir physiquement pendant 25 minutes avec cette défense qui demande beaucoup d’énergie et avec un banc réduit à 1 joueur.
Les pronostics vont de bon train, place à l’acte II …
Le début de la seconde mi-temps ne semble pas avoir remis en cause le jeu individualiste de nos joueurs qui s’emploient au 1×1 systématique sans préparation préalable, se terminant au mieux par jet franc. L’échec étant au-rendez-vous (30′ : 11-14), notre jeune classe s’impatiente, s’énerve et Kenny NICOLAS hérite logiquement d’une exclusion temporaire (33′). L’occasion est alors trop bonne pour les partenaires de Somail GERVAIS qui s’engouffrent dans les espaces donnés par cette supériorité numérique (34’17: 12-15).
On sent les verts sonnés (36’10 : 12-17) et l’on espère que le nouveau temps mort demandé par René-Serge (34’29) va remettre les idées en place pour attaquer convenablement ce type de défense. La vitesse d’Ylan MARIE JEANNE permet de conclure une belle relance de Noam (37’1: 13-17) et nous faire espérer un revirement de situation pouvant conduire à la victoire dans une fin de partie haletante.
Malheureusement ce n’est qu’un feu de paille … L’exclusion de Kenny NICOLAS (38’41) est parfaitement exploitée par notre adversaire et c’est avec un handicap de 7 buts que nous abordons les 4 dernières minutes (41′: 14-21).
Malgré la disqualification d’Ylan MARIE JEANNE (43′), Yanael CAYOL et Killian SOUDES arrivent à maintenir l’écart (44′ : 16-23) mais c’est toujours avec 7 buts de retard que le money-time est abordé.
L’exclusion de Keymuel RHINO (45’43) n’arrange pas les affaires Ducossaises et les réactions de Kerian EUDARIC (45’43, 46’42), de Killian SOUDES (48’33) et de Yanael CAYOL (49’08) sont anecdotiques tant les joueurs de l’Espoir sont à l’abri d’un retour.
Score final : 20-26 (J’ajouterais un « merci les bleus » pour avoir démontré que l’adhésion collective à un projet et la discipline qui en découle, produisent une force capable de conduire aux exploits). Au-delà de la défaite et de la déception qui l’accompagne, félicitons tous les acteurs de cette équipe de l’ASC Ducos Handball qui sont parvenus à se qualifier pour cette finale et ce n’est pas rien. Soyez par ailleurs convaincus que cet échec fait partie de votre apprentissage et qu’au travers cette expérience vous allez en tirer les conclusions qui vous conduira à remporter votre prochaine finale !
Pour l’ASC Ducos Handball, J&F Demaison.